Histoire de la chapelle, chapitre 1
Pourquoi construire? En 1930, les Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, alors établies à Sherbrooke depuis dix-neuf ans, avaient vu leur nombre s’accroître assez rapidement pour nécessiter un troisième agrandissement de la première maison du Noviciat et la construction d’une chapelle assez vaste pour accueillir l’ensemble des religieuses, lors de leurs rassemblements communautaires.
Le clocher et sa cloche
Pour électrifier la sonnerie, on a dû renoncer à la cloche d’origine, don de la Maison-Mère en 1913, car elle était trop légère. La cloche – qui sera installée bientôt – provient de l’Hôpital La Providence, de Magog, Qc qui avait été construit par nos soins.

La cloche de 1913 a été fondue par G. Bollée, de Quartier St-Loup, Orléans 30, France. Elle sonne le do, mesure 39 cm et pèse 28,9 kg. Elle porte les inscriptions:

« Don de la Maison Mère »
« Union dans le Coeur de Jésus »

Les images du coeur de Jésus, d’une croix et trois bandes décoratives sont gravées sur sa surface.

La cloche actuelle porte les inscriptions

« JE M’APPELLE PAULINE, CHARLOTTE, ALEXANDRINE ET DIDIER
DONNÉE PAR L’ALLIANCE NATIONALE CERCLE ST LUC NO 90 1907″

La Statue du Christ
Au-dessus du portail, une statue du Christ a été aménagée dans une niche à même l’architecture de la chapelle, au-dessus de la porte extérieure, pour marquer le 50e anniversaire de la fondation du noviciat (1911-1961). Don de Mgr Georges Cabana, archevêque de Sherbrooke. Le Christ est ici représenté faisant le geste de bénédiction; l’expression de son visage montre aussi de la bienveillance.