L’avenir du campus

L’avenir du campus

Au cours d’une rencontre provinciale des FCSCJ, le 12 juin 2018, la Supérieure provinciale, les membres du comité de travail, avec M. Pierre Bouchard, Me Yves Chassé, font le point sur ce qu’on a pris l’habitude de nommer : l’avenir du campus.

C’est Françoise Drouin, supérieure provinciale, qui apporte d’abord l’information. Le projet du Groupe Lokia, à l’étude depuis deux ans, a été accepté par le Conseil provincial. En quoi consiste-t-il? Un nouveau complexe sera construit, sur le terrain du 625/635 Bowen Sud, à Sherbrooke; une nouvelle résidence abritera trois communautés : les Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, les sœurs Missionnaires de Notre-Dame-des-Anges et les Pères Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs). Voilà une énorme surprise pour les sœurs qui ont toujours pensé demeurer dans « leur » maison jusqu’à leur mort!

Monsieur Pierre Bouchard, conseiller en études actuarielles, présente un tableau fidèle du cheminement qui a amené le Conseil provincial à un tel choix, aujourd’hui. Il explique que le statu quo ne pouvait plus être maintenu, le vieillissement des personnes, à l’intérieur de la congrégation et la mise aux normes des bâtiments actuels, entraîneraient des dépenses démesurées auxquelles nous ne pourrions faire face. La meilleure solution qui s’offrait à nous : vendre le 605 Bowen Sud et construire un nouvel édifice qui répondra à nos besoins pour l’avenir.

Les journaux locaux ont fait écho à cette « grosse nouvelle ». Nous présentons ici des extraits de La Tribune :

UN TOIT POUR RELIGIEUX ET LAÏQUES À SHERBROOKE – Trois communautés religieuses, soient les Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus (FCSCJ), les sœurs Missionnaires de Notre-Dame-des-Anges, les Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) se regrouperont sous un même toit. Leur nouvelle résidence, dont la construction devrait débuter ce mois-ci, sera installée au coin des rues Bowen Sud et Galt Est. Le bâtiment sera voisin de l’actuel couvent des Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus. La portion de terrain où sera construit le bâtiment a été acheté par le Groupe Lokia, qui possède déjà des résidences pour aînés ailleurs au Québec ainsi qu’au Nouveau-Brunswick. […] Le projet immobilier dernier cri comptera 250 unités. Soixante pour cent des espaces seront occupés par les communautés religieuses, et une centaine de logements seront offerts en location pour la communauté laïque. Les résidents auront entre autres à leur disposition des espaces communs, un garage intérieur, une pharmacie, un bureau de médecin ainsi qu’une piscine, le tout « à prix compétitif pour le marché sherbrookois » […] En ce qui concerne les communautés religieuses, elles ont fait la demande additionnelle d’espaces privés, comme des oratoires. La chapelle sera partagée par tous, mais les vocations des groupes demeureront distinctes. […] Françoise Drouin, supérieure provinciale des Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, s’est prononcée sur le déménagement : Depuis 1911, nous sommes enracinées à Sherbrooke au coin des rues Bowen Sud et Galt Est. À l’image de la société, nous avons réfléchi à notre « devenir » et nous décidons de nous départir de la gestion de nos effectifs. Le temps est venu de nous donner un nouveau milieu de vie adapté à nos besoins et qui répond à nos attentes », a-t-elle commenté.
Tiré de LaTribune, mercredi 13 juin 2018, p. 5

Dans l’après-midi, le comité accompagné de M. Bouchard, Me Chassé et Me Dion ont rencontré les employés laïcs du 605 Bowen Sud. Me Dion, conseiller juridique sur les questions en matière d’emploi, leur a donné l’information concernant leur avenir et tenté de calmer leurs appréhensions, dans la mesure du possible.

Une page d’histoire se tourne pour ces trois communautés. Chacun, chacune se réfère au charisme propre à sa communauté. Dieu, qui était présent dans le passé, sera encore là demain. C’est notre foi!