Rencontre provinciale sur le thème de la solitude

Sous la forme d'une émission en direct sur les ondes de la station « Cœur plus humain, Cœur plus ouvert » cette rencontre explore le thème de la solitude.

Au début de la rencontre, Mme Louise Carrier, coordonnatrice des interventions du service d'aide aux Néo-Canadiens, nous aide à approcher cette démarche de la demande d'immigration et de l'insertion au Canada.

Des gens venus d’ailleurs, des immigrés donc, s’expriment sur leur expérience. En vérité, ils et elles nous disent ce que c'est d'être plongé dans la réalité d’un monde étranger, étrange… Chacune, du fond de notre âme, mesurons ce que peut être un profond sentiment de solitude.

 

Puis, par l'intermédiaire d'interviews filmées, des gens bien de chez nous, des compagnes religieuses, nous disent comment elles meublent leur vie et font d’une possible solitude un lieu de vie et de communication.

"Quand on a comme emploi du temps le repos, on vit une espèce d'inutilité et de solitude qui est difficile à gérer. J'ai décidé de remplir ma solitude en allant visiter nos sœurs malades."
"J'ai voulu enlever ce qu'il y avait de tragique dans la solitude. J'essaie de faire mon bonheur là où j'ai les pieds."
"Ma solitude vient de ce que je ne vois pas. Je vis le moment présent. Je prie : pour l'Église, pour la congrégation, pour les sœurs du Lesotho, du Natal..."
"Des solitudes, j'en aurai jusqu'à ma mort, d'après ce que je vois. Mais je ne me sens jamais seule. J'essaie d'être motivée, par exemple, mon tricot, je le fais pour des pauvres ou pour nos sœurs missionnaires. Nous avons des projets qui nous permettent d'être apostoliques, même dans notre chambre."

haut de page