Un temps de prière, une retraite

 

Chaque année, beaucoup de personnes consacrent plusieurs jours d’affilée pour une relation à Dieu plus intense. D’autres le font suite à une grande épreuve, espérant pouvoir ainsi la surmonter avec plus de force, d’autres encore ont besoin d’un temps d’arrêt pour retrouver un sens à leur vie. La motivation varie selon les individus mais tous sont en quête de vie.

On pense souvent que la vie est dans l’action. Par exemple, les jeunes sont vivants parce qu’ils sont actifs et s’impliquent de maintes façons en divers lieux. De même, les personnes dans la force de l’âge qui assument des postes importants au sein de la société sont pour nous des leaders dynamiques quand ils ont un impact positif sur l’évolution de leur milieu respectif.

Reconnaître ces chemins de vie n’empêche pas la quête spirituelle, au contraire cela lui donne tout son poids. Quel être humain n’a pas fait un jour l’expérience de ses limites, ce qui parfois l’amène à s’ouvrir à la dimension spirituelle de son être. C’est ce besoin de dépassement qui souvent conduit à Dieu.

Mille chemins mènent à Dieu. En fait, il y en a autant que d’individus car Dieu rejoint chacun, chacune sur sa route. C’est quand cette rencontre devient envahissante qu’une personne éprouve le besoin de l’approfondir. Alors, elle cherche un guide, un lieu, une manière de rejoindre, d’approfondir ce qui est vivant au fond de son cœur et découvre la Vie dans sa vie.

Lucille Lepitre, fcscj

haut de page