M. le Président et nous

Comme Filles de la Charité du Sacré-Cœur, nous avons une Règle qui nous présente une manière de vivre ensemble et invite chacune à s’investir dans la communauté et avec la communauté en toute humilité1, selon ses capacités.

Aussi, ai-je été saisie par les premières paroles de Barack Obama : Je me tiens ici aujourd’hui plein d’humilité devant la tâche qui nous attend. On le voit bien, l’humilité n’est pas que pour lui seul car, plus loin, il parlera justement des qualités modératrices de l’humilité et de la retenue comme garantes de la sécurité des USA. En d’autres mots, voilà une force qui invite à la collaboration. C’est ensemble2 qu’on entreprend une tâche en communauté, c’est avec le peuple qu’Obama compte relever les défis.

Nous avons une Règle de vie qui remonte à notre fondateur et à notre fondatrice qui eux-mêmes se sont inspirés des normes des premières communautés dans l’Église catholique. Aussi quand, à maintes reprises, Obama parle de la sagesse des pères fondateurs des USA, de la charte qu’ils ont élaborée pour préserver les droits des Américains et des Américaines, nous faisons facilement le lien avec la force de caractère de nos fondateurs qui ont bâti une communauté à partir du seul désir de répandre l’amour du Christ3 alors qu’ils étaient absolument démunis de biens matériels. Ce n’était pas la récession, c’était en 1823, après la révolution française qui cherchait à anéantir toute manifestation de Dieu.

Le défi d’Obama est-il plus grand? À vous d’en juger. Mais l’espérance pour bâtir l’union des cœurs, le respect de la différence est la même. Obama dit : Nous ne pouvons nous empêcher de croire que les vieilles haines finiront par disparaître, que les frontières seront bientôt dissoutes; qu’à mesure que le monde devient plus petit, notre humanité commune se révélera, et que l’Amérique doit jouer sont rôle en ouvrant la voie à une nouvelle ère de paix. De même, aujourd’hui, notre première responsable, S. Geneviève Pénisson, nous dit : Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, il est temps de quitter la chambre haute, il est urgent de rejoindre le monde et d’entendre ses cris de détresse. Avec la force de notre nom reçu comme une mission de la main du Premier Potier, osons proclamer l’Amour passionné du Cœur de Dieu pour l’humanité et la création toute entière4

Lucille Lepitre, fcscj

1. Règle de Vie, p.3, Constitution VII.
2. Règle de Vie, p.68, 2.28.
3. Règle de Vie, p.2, 1.
4. Discours de clôture du Chapitre général 2007, S. Geneviève Pénisson.

haut de page