Notre souffle

Animation provinciale 2016-2017 : Devenir des êtres de miséricorde

 

Le Père Michel Proulx, prémontré, a été invité à nous faire réfléchir sur la miséricorde de Dieu et la nôtre. Il a développé son sujet en deux parties qu'il a exposées d'une manière vivante à sa façon:
- la miséricorde, compassion pour les misères humaines
- la miséricorde, pardon des péchés.
  À la suite de l'exposé du Père Proulx, un récitatif de l'évangile du bon Samaritain fut présenté par 4 soeurs : S. Hélène Pinard, S. Gladys, S. Julia et S. Lydie. Les mouvements empreints de grâce et portés par le sens des mots nous ont grandement aidées à intérioriser le texte. 

Puis, s'est déroulé le rite annuel de l'envoi des soeurs en mission. Voici le texte de ce beau geste, exprimant notre solidarité horizontale et verticale : La miséricorde est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est l'acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. À l'exemple du bon Samaritain, en cette année 2016-2017 :
- Laissons la miséricorde habiter notre coeur;
- Posons un regard sincère sur la soeur, le frère que nous rencontrons sur le chemin de la vie;
-Devenons des êtres de miséricorde.


haut de page

Prions avec les psaumes

Toute la communauté a été invitée à un temps d'animation spirituelle, le 14 février 2015.

Pour soutenir notre ferveur et revaloriser la prière de l'Église en communauté, nous avons entendu le Père Jean-Claude Drouin, cmm, nous entretenir sur les psaumes. Voici un aperçu de ses propos.

  Dans notre prière quotidienne, nous puisons dans Prière du temps présent qui nous propose trois psaumes chaque jour. Le psautier n'est pas un livre d'étude, mais un livre de prière. Imaginons Jésus en face de nous, qui nous accueille avec douceur, avec tendresse. Devant lui, prions lentement. Que notre prière vienne de l'intérieur pour s'adresser à l'Être que l'on aime, à l'Être qui nous aime. On entre en relation avec Quelqu'un. Prenons les mots du psalmistes comme si c'étaient nos propres mots.

Note : un CD de cet exposé est disponible en s'adressant à la webmaîtresse (adresse en page d'accueil).


haut de page

Animation provinciale 2014-2015

"Nous sommes fraternelles et pourtant il nous faut le devenir."

Les soeurs sont invitées à approfondir la 2e orientation du Chapitre général 2013 qui se formule ainsi : Ensemble, aujourd'hui, là où nous sommes, apprenons du Coeur de Jésus, à risquer, dans la foi et la confiance, la vie fraternelle, dans toute la richesse de notre être avec les autres, notre être pour les autres et notre être par les autres.

 

Une conférence du Père Jean-Marie Tardif, missionnaire d'Afrique, nous met en route. En voici un court extrait :

Dieu est notre Père, par conséquent nous sommes frères et soeurs. Voilà le fondement nouveau apporté par Jésus pour une nouvelle communauté (l'Église).

En communauté religieuse, la seule chose que nous avons en commun est d'avoir été séduites par Jésus et d'avoir tout laissé pour le suivre.

Pour Jésus, nous sommes rassemblées pour nous aimer, nous respecter, nous pardonner, communiquer, oeuvrer ensemble.

 
Puis fut soulignée la participation des soeurs à la vie de la province. Les unes participent à l'administration générale, d'autres s'impliquent dans diverses fonctions ou comités comme la responsabilité d'un groupe local, la préparation des fêtes, le service des transport ou de l'accompagnement des malades, d'autres apportent une aide sporadique à celles qui font appel. Notre province est vivante et la fraternité y circule. Des feuilles s'ajoutèrent à un arbre automnal pour illustrer ce précieux apport.

Enfin, se déroula la cérémonie annuelle d'envoi en mission. Ce geste exprime bellement la cohésion de ce grand corps qui est le nôtre et notre solidarité pour mettre nos forces vives au service de notre monde.


haut de page

 

Projet commun d'évangélisation

Feu

 

Nous sommes guidées vers cet idéal par différents moyens. L’un d’eux est notre projet commun d’évangélisation. C’est pour nous un leitmotiv qui exprime en mots féconds et lumineux les trois dimensions de notre vie de FCSCJ quel que soit le pays auquel nous appartenons dans la congrégation.

PAR NOTRE ADHÉSION TOTALE À JÉSUS CHRIST
RÉVÉLER QU'IL EST VIVANT


PAR LA CORDIALITÉ ET LA SIMPLICITÉ
DE NOTRE ACCUEIL
TÉMOIGNER QU'IL EST PROCHE


PAR NOTRE DISPONIBILITÉ ENVERS TOUS
ANNONCER QUE SON AMOUR EST UNIVERSEL


haut de page

Portons la Terre en Eucharistie

Le rassemblement provincial de février 2011 a pris la forme d'une célébration eucharistique solennelle et festive. Le thème en était "Portons la Terre en Eucharistie". Le refrain plusieurs fois repris dit bien l'esprit du rassemblement.

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Dieu m'a donné toute la terre
et j'ai cueilli le monde avec mes mains.
Dieu m'a donné toute la terre
et je bâtis un monde plus humain.

Nous transcrivons ici le poème-prière introduisant la fête.

Ô Dieu Créateur
que jubilent devant toi
tous les astres du ciel.
Qu'ils brillent pour toi avec joie.
Qu'ils se laissent toujours guider
par ta main puissante.

Que jubilent devant toi
toutes tes œuvres admirables,
toutes celles que contient le globe du ciel,
de la terre et des abîmes.
Qu'elles te donnent cette louange éternelle qui, sortant de toi,
remonte à toi comme à son principe.

Que jubilent devant toi, en ce jour
mon cœur et mon âme de FCSCJ,
avec toute la substance
de ma chair, de mon esprit
qui jaillit de la puissance de l'univers entier.


haut de page

 

Projet de province

Des rencontres ponctuelles réunissant les 250 sœurs canadiennes nourrissent notre souffle commun et nous invitent à déjouer les pièges ou les routines qui menacent notre idéal. Des échanges spirituels en communauté locale répondent ensuite à notre désir de nous sentir appuyées et soutenues dans notre démarche vers une actualisation de nos engagements missionnaires. À l’occasion des chapitres provinciaux, une intention de province est élaborée et nous rassemble dans notre être religieux. Voici comment elle s’exprime en ce moment en termes porteurs d’énergie pour nous permettre d’avancer et de croître.

 

Animation 2010-2011

Terre

 

Ensemble
Remplies de l’amour passionné du Cœur de Dieu
Pour l’humanité et pour la création tout entière

 

Nous nous proposons de :

  1. écouter en nous l’appel de Dieu Créateur à devenir contempl « actif »
  2. développer un regard lucide et ouvert, tout de bonté, de conscience, de responsabilité
  3. intégrer dans nos pensées et dans nos gestes l’interdépendance universelle
  4. Fêter la terre

 

Ce projet de province fut proclamé au cours d'un rassemblement provincial , le 2 octobre 2010. Une conférence de l’abbé Jean Desclos, donnée avec la clarté, la profondeur, l’humour qu’on lui connaît, alimenta ensuite notre réflexion. En voici de brefs extraits.

Jean DesclosNous continuons d’être pleinement vivants grâce à nos curiosités de saisir l’inconnu.

Dieu… Que pouvons-nous en dire qui ne trahisse pas la véritable identité d’un être qui nous dépasse.

Nous sommes invités à prendre le chemin de l’intéressement intérieur discret qui peut s’appeler méditation, rumination, inquiétude spirituelle faisant place à de beaux questionnements, à une ouverture à du sens insaisissable.

La contemplation est une disposition du cœur qui se laisse toucher par la beauté et la bonté des êtres.

Construire le bonheur d’être bon.

Le bonheur d’être : je fais partie des créatures issues du désir de Dieu.

Tout peut être l’occasion de l’adoration silencieuse qui nous garde en contact avec nous-mêmes, avec notre Dieu, avec Jésus, avec son Esprit qui se joint à notre esprit pour prier le Père en disant Abba.

L’immense générosité de vie de Dieu se déploie dans la Création.

 


haut de page

Animation provinciale 2009-2010

La conscience de la solitude
pourrait être
un cadeau à protéger,
à préserver.


haut de page

Animation 2008-2009

Projet de province

Sur le chemin,
sensibles aux solitudes,
revêtons son Amour
et son Nom.

 

Un rassemblement provincial fut tenu à Sherbrooke à la fin d'août pour lancer l'année 2008-2009. Après un mot d'ouverture de la part de Soeur Suzelle Roberge, supérieure provinciale, le thème fut illustré par une saynète qui a fixé dans les mémoires les objectifs que nous nous donnons. Quelques images (qui peuvent être agrandies) rappellent ce temps fort de l'année.

Nous sommes sensibles à la souffrance causée par la solitude.

Molly représente sur scène les personnes souffrant de solitude.

Les causes de la solitude sont dénoncées dans une marche.

Les marcheuses brandissent des pancartes dénonçant les causes de la pénible solitude.

Pauvreté, vieillissement, longue maladie, immigration sont des causes importantes d'isolement. Intolérance, indifférence, individualisme.

Ennui, tristesse, colère, retrait sont des effets d'un trop grand isolement.

Les marcheuses invitent l'assistance à se mobiliser.

La foule se joint aux protestations.

Chacun est invité à contrer la solitude par son engagement.

La compassion, le support trouvent bien des moyens de s'exprimer.

Dans la prière, cherchons la réponse à l'interrogation : Que me veux-tu, solitude?

La parabole de la Samaritaine est illustrée par une gestuelle.

Sur un papier en forme de pas, chacune inscrit comment elle se propose d'être une présence pour des esseulés.


haut de page

 

Animation provinciale 2007-2008

Projet de province

En cette année centenaire, redécouvrir et célébrer notre Nom
En cette année centenaire, vivre notre Nom au quotidien
en allant à la rencontre des solitudes de notre temps.

 


haut de page

Sur les pas de Rose Giet

CouvertureNous avons reçu un beau cadeau : un livret qui nous parle de Rose Giet, de sa vie, de sa foi… Je trouve ce fascicule très bien fait : écrit avec simplicité, tout en étant d’une richesse et d’une profondeur incontestables. Comme héritage spirituel, c’est un vrai trésor. Il nous donne la chance de mieux comprendre Mère Marie, de l’aimer et de marcher sur ses pas.

Cette brochure nous permet de réaliser que notre cheminement spirituel ressemble à celui de Rose Giet. Je me suis retrouvée en elle sur plusieurs points. Les réflexions et les questions, à la fin de chaque thème, m’aident à me questionner et à découvrir où j’en suis dans ma propre vie :

- Comment, dans ma vie de tous les jours, le vécu de mère Marie me rejoint-il, me parle-t-il?

- Que ferait Mère Marie à travers ce que je vis présentement? Que me dirait-elle?

EtudeL’étude de ce fascicule, Sur les pas de Rose Giet, nous la rend plus accessible. Elle nous devient plus proche, parente avec nous, pour ainsi dire. Pour nous, les Membres associés, elle devient vraiment notre mère Marie, notre guide, notre mentor, notre boussole.

Mille mercis à celles qui nous permettent de nous désaltérer à la vraie SOURCE. Nous n’avons pas fini de nous y abreuver!

Thérèse Carré, associée
Abitibi

haut de page