Les Membres associés aux fcscj

Introduction Formation Engagement Évènements Histoire

 

Nouvelle équipe de formation

La nouvelle équipe de formation se compose comme suit : Soeur Éveline Fournier, Soeur Denise Lessard, Mme France-Lyne Ouellet, M. Roger Cyr, Mme Noëlla Rodrigue, M Claude Boucher, Mme Lucie Boisvert, Mme Laurianne Hogan. Les deux dernières nommées sont de nouvelles venues : bienvenue dans l'équipe.


1e rangée : Lucie Boisvert, Laurianne Hogan, Éveline Fournier, France-Lyne Ouellet
2e rangée : Claude Boucher, Denise Lessard, Noëlla Rodrigue, Roger Cyr

Par ailleurs, Soeur Marthe Théroux prend sa retraite définitive au sein de l'équipe de formation des associés. Après de nombreuses années vouées à la formation des laïcs qui se joignent à nous pour poursuivre notre charisme et notre spiritualité dans divers milieux, Soeur Marthe sent le besoin de se retirer tout en gardant contact avec les gens qu'elle a animés et soutenus dans leur cheminement. Avec Soeur Françoise Drouin, supérieure provinciale, toutes les FCSCJ disent à Soeur Marthe : "Grand merci à toi pour toutes les heures consacrées à la formation de nos associés, pour ta grande générosité et ta fidélité à assurer ce service dans la province."


haut de page

Un 25e anniversaire plus que réussi

C’est au berceau de la Congrégation des FCSCJ en Amérique, au 605 de la rue Bowen Sud, à Sherbrooke, que les FCSCJ et leurs associés se sont rassemblés, les 26, 27 et 28 mai 2017, pour fêter le 25e anniversaire de leur association. Des équipes motivées, sous la direction de sœur Éveline Fournier, ont préparé cette fin de semaine de façon telle que la Maison Centrale avait partout des airs de fête : la décoration à la chapelle, au réfectoire, dans la salle 625 (réalisée par sœur Claudette Martin) réjouissait le regard et donnait le goût de chanter : « Que tes œuvres sont belles, Seigneur…! »


Des décorations
magnifiques

Modelage avec de la plasticine, suscitant une réflexion


Joie autour de la table

À la célébration eucharistique
procession des offrandes

En effet, c’est en 1992 que les premières associées aux FCSCJ ont fait leurs premiers engagements. À cette époque, l’équipe de formation était composée des personnes suivantes : sœur Colette Bergeron (celle qui a été l’instigatrice de ce projet de fondation), sœur Carmen Jetté, sœur Marcelle Vigneux et sœur Louise Brazeau. Des associés des premières heures, il en reste trois : Georgette Côté, Isabelle Denis-Lasnier et l’abbé Jean-Marc Allaire. Ces dernier(e)s, malgré leur âge avancé et leur santé déclinante, ont pu participer à ces fêtes exceptionnelles (voir photos).


Parmi les offrandes, l'érable du Québec

Une nouvelle associée fait son engagement

Les associés renouvellent leur engagement

Le personnel de la cuisine et leur belle table

Des fêtes inoubliables, sous le thème de « Vers la Plénitude de la Charité : façonnés par l’Évangile ». Pour l’occasion, des associés étaient venus de l’Abitibi (22), du Brésil (2), de Tahiti (4) et de l’Estrie (25) au Québec. Coïncidence heureuse : la France était représentée en la personne de la supérieure générale de la congrégation, sœur Élaine Voyer. Dès le samedi matin (27 mai), des ateliers ont rassemblé des FCSCJ (39) et les associés présents (25). Dans le premier atelier, chaque participant(e) a pu faire l’expérience d’un modelage de plasticine. Expérience qui en a étonné plus d’un(e), mais qui a rallié les participants : Façonner un objet et expliquer ce que cet acte nous a fait vivre, voilà qui nous préparait bien au 2e atelier dans lequel nous devions réfléchir sur le personnage de Zachée, sur le regard de Jésus qui façonne Zachée. Les remontées de ces ateliers ont été surprenantes. L’assemblée était unanime : « Quels beaux partages vécus dans les onze équipes, composées de FCSCJ, d’Associés du Québec, du Brésil, de Tahiti! »


Les associés de Sherbrooke, Québec, Canada

Les associés de l'Abitibi, Québec, Canada

Les associés du Brésil

Les associés de Tahiti

Les repas fraternels, au réfectoire de la Maison Centrale, ont réuni 140 convives. L’équipe de la cuisine n’a rien ménagé pour donner aux trois repas (dîner et souper du 27, brunch du dimanche (28) au matin) l’allure de repas gastronomiques (les photos le montrent bien).

Que de talents se sont exprimés dans le déroulement de ces fêtes! Merci à l’équipe de la cuisine sous la direction de madame Solange Beauregard! Que dire de la célébration eucharistique? Un rassemblement significatif dans tous les rites utilisés : participation des associés de différents pays lors des processions d’entrée et des offrandes (voir photographies). Des associés ont pu renouveler leurs engagements et l’équipe de l’Estrie s’est enrichie d’une nouvelle recrue, Madame Desneiges Proulx de Magog.


Plusieurs cadeaux ont été échangés

Un décor inspirant

Une partie de bingo

Tous les repas sont soignés

La joie était palpable lors de la soirée de clôture, le samedi soir, à la salle 625. Les diverses équipes se sont présentées à tour de rôle, chacune utilisant des symboles qui la décrivaient bien. Quelques parties de bingo et des chanceux ont pu repartir avec un cadeau-souvenir ou un prix de présence au goût du pays : l’érable sucré!

Dès 9 h, le dimanche 28 mai, au matin, les participants se sont retrouvés au réfectoire pour le brunch d’adieu… Quelques mots de remerciements (accompagnés de danses et de chants pour les Tahitiens), et les associés de la lointaine Abitibi sont repartis le cœur plein de bons souvenirs, mais une larme au coin des yeux. Nous avons vécu de si belles choses, et les cœurs sont maintenant unis dans un même objectif : Continuer à vivre, chacun dans son coin de pays, la devise des FCSCJ : Tout pour la gloire de Dieu!

Marthe Théroux, FCSCJ, pour l’équipe de formation des associés


haut de page

 

Les portes : ouvertes ou fermées?

Le 17 avril 2016, un groupe d'associés s'est rendu à la cathédrale Saint-Michel pour vivre la cérémonie de la Porte sainte, geste majeur de l'année de la Miséricorde.

On nous a fait revoir nos attitudes face aux portes et en devenir plus conscients. En présence du Christ miséricordieux, nous avons été invités à l'ouverture, mais aussi à la sagesse d'un sain comportement. Un beau visuel nous aidait dans notre démarche.

Il y a les portes grandes ouvertes : chacun, chacune y est accueilli avec une grande joie.

Il y a les portes entrouvertes : les visiteurs n'arrivent sans doute pas le bon jour ou à la bonne heure.

Il y a les portes fermées : De l'intérieur, on fait une sélection. Les visiteurs du samedi matin avec leurs petits pamphlets, on n'a pas toujours le goût de les laisser entrer...

Il y a les portes barrées : on regarde par le judas, puis on ne débarre pas toujours.

Puis nous avons visité la Porte sainte où le Seigneur, par ses prêtres, nous attendait dans sa grande miséricorde. Une indulgence plénière était attachée à cette démarche de foi, d'humilité et de confiance.

Cécile Coutu, associée


haut de page

Fête du Sacré-Coeur, 29 juin 2014

La fête du Sacré-Coeur s'est ouverte par une messe solennelle au cours de laquelle des associés ont renouvelé leur engagement pour les deux prochaines années.

 

Après un repas festif, les Associés de l’Estrie ont présenté leurs souvenirs de la fête du 20e anniversaire des Associés d’Abitibi, célébrée le 31 mai 2014 à Val d’Or.

Le temps de souvenirs a commencé sous le signe de l’humour par une virée en autobus dans la salle du 625 Bowen. Dans la joie et l’enthousiasme, les voyageurs ont fait revivre le beau voyage vers l’Abitibi, l’accueil par le groupe abitibien et le partage dans les familles d’accueil.

Le rappel de l’historique de l’Association dans la Congrégation et en particulier en Abitibi a aidé à revivre une page d’histoire.

Ayant vécu intensément la journée de ressourcement sous le thème : « FÊTONS ENSEMBLE NOS CHEMINS D’EMMAÜS », les participants au voyage nous ont fait revivre les temps forts de prières et de partage présentés par les associés d’Abitibi.

Voici un résumé de cette présentation réalisée par des associées participantes au voyage.

La samaritaine, symbolisée par une fontaine

Présentation de la venue de la samaritaine au puits de Jacob, sa rencontre avec Jésus et sa découverte de sa vraie soif. À travers ce texte, nous avons réfléchi sur nos soifs et sur ce qui nous éloigne de la Source vivifiante. Le chant "Aux sources de la vie" repris par toute l’assemblée assurait une interaction enrichissante pour tous et toutes.

Le chemin d’Emmaüs, symbolisé par des pas sur le sol

Deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs; déçus et désemparés, ils avaient quitté le groupe. Ils ne voyaient plus la nécessité de continuer à suivre ce Jésus en qui ils avaient espéré pour un avenir meilleur. Mais Jésus les rejoint sur la route d’Emmaüs, sur la route de la douleur et du doute. Cette rencontre transforme leur vie et leur redonne l’élan nécessaire pour retourner vers la communauté des croyants. Et nous... Quels sont nos chemins de rencontres avec Jésus ? Où retrouvons-nous la force de reprendre et de continuer la route ? Croyons-nous vraiment que Jésus est toujours sur nos routes ? Chant "Glory! Glory! Alleluia ! Jésus marche avec nous".

La Parole de Dieu et l’Eucharistie, symbolisées par le Livre de
la Parole

Sur la route menant à Emmaüs, Jésus demande aux disciples : « De quoi étiez-vous en train de parler ?" - "Des événements survenus il y a quelques jours à Jérusalem" répondent-ils. Alors Jésus à travers la Parole leur explique le sens des événements et il leur dit : "Comme vous êtes lents à comprendre!" Aujourd’hui, nos eucharisties sont encore le lieu de la rencontre et de la Parole. Ce temps fort peut nous faire découvrir le sens de nos vies. Quels sont les signes du passage de Jésus dans nos vies ? Trouvons-nous le sens des événements dans la Parole ? Réactions de l’assemblée. Chant "Tu es là au cœur de nos vies".

La lumière, symbolisée par la lampe

Les disciples d’Emmaüs ont rencontré Jésus, ils découvrent la lumière : « Je suis la Lumière du Monde, celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres. » La lampe déposée dans le coin de prière, nous rappelle cette source lumineuse où nous sommes appelés à puiser la lumière pour guider nos pas et faire de nous des porteurs de lumière pour le monde. Sommes-nous des porteurs, des porteuses de Lumière ? Réactions de l’assemblée. Plusieurs sœurs et associés ont partagé leur façon de transmettre la lumière par des gestes , des paroles, une présence. Le chant « Portons la Lumière et la vie jaillira » a rassemblé tous les cœurs.

Le feu, symbolisé par le Cœur de Jésus

Posé au centre du coin de prière, il s’est illuminé et a rassemblé tous les regards. Le Père Jean-Maurice Catroux, notre fondateur, a été un homme de feu. Cette ardeur apostolique, il a su la découvrir et la faire éclater dans le cœur et la vie de Rose Giet devenue Sœur Marie. Reconnaissant que c’est ce feu qui a inspiré la Bonne Œuvre, avec toutes les religieuses, les associés à la Congrégation sont appelés à propager ce feu de l’Amour divin. Comment allumer son cœur au feu du Cœur de Jésus ? Comment allumer ce feu au cœur des autres ? Un partage animé a réchauffé les cœurs et a manifesté une fois de plus l’ardeur apostolique qui enflamme associés et religieuses. Sur chaque table reposait une bougie allumée pour le repas. Chaque table a été invitée à déléguer une personne pour venir déposer la lumière près du Cœur de Jésus. Le chant "Cœur de Jésus brûlant d’amour" a accompagné ce déplacement. Debout, tous et toutes ont chanté d’un seul cœur cet hymne de reconnaissance de l’Amour qui nous habite. La reprise en chœur du projet commun d’Évangélisation réaffirmait le désir de continuer la mission.

Des remerciements et un envoi en mission ont terminé cette fête du Sacré-Cœur.

S. Éveline Fournier, fcscj

 

 


haut de page

L'Évangile aujourd'hui

Comme chaque année au printemps, la réunion des associés s'est tenue dans un décor champêtre. Le thème portait sur l'Évangélisation et La nouvelle Évangélisation. Il était animé par S Denise Blanchard et S Madeleine Boisvert. Ce fut une journée de ressourcement très enrichissante et agrémentée d'une entente cordiale.

 


haut de page

Maurice Catroux est décédé il y a 150 ans

Lors de la réunion du 28 avril, quelques associés, dirigés par S. Eveline Fournier, ont présenté une pièce de théâtre dans le cadre du 150e anniversaire du décès de notre fondateur, Jean-Maurice Catroux. Après la présentation de la pièce, les FCSCJ présentes et les Associés ont partagé un délicieux gâteau d'anniversaire...

Lucie Boisvert, aspirante associée


Pour la suite des photos, cliquez ici.

haut de page

Réjouissons-nous

c'est Noël !

Le 16 décembre 2012, les associés ont fêté Noël.

Une aspirante associée nous a parlé des étoiles. Depuis la création de l'humanité, les êtres humains aiment contempler le firmament. Bien que les étoiles soient très belles à contempler, elles ne nous indiquent pas la direction comme le fait l'étoile polaire qui guident les marins et les voyageurs terrestres. Il y a bien longtemps, une étoile a guidé les mages vers Jésus. En effet la puissance de Dieu se manifeste à Bethléem, où nous rencontrons l'apparente impuissance de son amour. C'est là que nous rencontrons l'étoile de Dieu. Cette étoile, on ne doit pas la lâcher, ni la quitter du regard, celui du coeur... Nous pourrons, nous aussi, devenir des étoiles pour les autres, des reflets de cette lumière que le Christ a fait resplendir sur nous. Nous portons la lumière du Christ, c'est lui que nous devons montrer par nos paroles et nos actions. Même si nous sommes de petites lumières, rappelons-nous que, si petite que soit la lumière, elle repousse une énorme quantité de ténèbres. Soyons des étoiles pour conduire nos frères et soeurs à Jésus.

Après cet entretien, chaque participant(e) a inscrit à l'endos d'une étoile, ce qu'il ( elle) comptait faire en cette année de la foi afin d'être une étoile pour les autres. Par la suite, nous avons installé ces étoiles autour de l'étoile de Bethléem afin de former une croix, signe de l'amour du Christ pour nous.

Un délicieux repas a suivi cette activité. Chaque table représentait la joie, la paix, le service ou l'amour. Afin de célébrer la joie d'être ensemble, soeur Evelyne nous a fait participer à quelques jeux. Rires et chants furent de la partie.

Lucie Boisvert


haut de page

Entrons dans l'Année de la Foi

Notre rencontre des associés(es), dimanche le 21 octobre 2012, se voulait une réflexion sur l’année de la foi. Nous étions accompagnés par les Filles de la Charité, et c’est toujours un plaisir pour nous d’être ensemble. Nous souhaitons avoir d’autres activités avec elles.

Notre personne ressource pour cet après-midi était l’abbé Yves Perreault. L’entretien a débuté par le chant thème « Ouvrons les portes ». Très bonne idée qui nous a permis de réfléchir sur le sens de cette année spéciale. Les paroles de ce chant nous disent d’avoir confiance, de ne pas avoir peur : quand on ouvre ses portes, c’est pour accueillir, fêter et être dans l’espérance du meilleur à venir.

Nous devons réfléchir sur cette question : POURQUOI JE CROIS? Voici ce que nous avons partagé. Nous croyons en de belles valeurs reçues de nos parents, notre foi est un héritage enfin. La foi c’est vital, c’est une source. Elle donne un sens à notre vie et nous fait vivre. Une foi semée, ça se cultive. Yves a conclu que le mystère pascal est au cœur de la foi chrétienne, toute notre vie est pascale. VIE-MORT-RÉSURECTION-VIE NOUVELLE. Dans la foi, nous acceptons le mystère de la vie et le mystère de notre vie. La foi est un travail d’apprentissage tout au long de notre vie.

Au cours de cette rencontre, on a aussi souligné la canonisation de Kateri Tekakwita, qui a eu lieu ce matin même. Sa vie nous a été racontée* bellement par Coralie Boisvert et Yves nous dit : « Kateri, cette personne de foi, est un exemple pour nous. »

Noëlla Rodrigue, associée
* Le texte intégral se trouve en page d'accueil.


haut de page

 

La fête du Sacré-Coeur 2012

En la fête du Sacré-Coeur, nous célébrons chaque année la fête patronale de notre congrégation. En ce jour solennel, chaque soeur renouvelle ses engagements religieux. En ce jour aussi, les associés prennent leur premier engagement ou renouvellent l'engagement qu'ils ont pris. Un repas fraternel suit la célébration eucharistique.

 

/>
Images

Offrandes qui seront apportées à l'autel

Images

Nappe d'autel et fleurs des grands jours

Images

La talentueuse organiste Maryse Simard Lebrun

Images

Le célébrant Douglas Daniel

Images

Des associés renouvellent leur engagement pour 1 an

Images

Des associés renouvellent leur engagement pour 2 ans

Images

Un nouvel associé, Julien Audy, est présenté à l'assemblée

Images

Julien Audy prononce son premier engagement entre les mains de la supérieure provinciale, Soeur Suzelle Roberge

Images

Julien Audy s'apprête à signer le registre des membres associés

Images

S. Suzelle Roberge signe le registre des associés

Images

L'offrande du vin est présentée au célébrant

Images

Dans la salle du repas, un beau visuel évoque le Sacré-Coeur

Images

Un délicieux buffet nous attend

Images

S. Suzelle Roberge présente la situation des associés dans l'ensemble de la congrégation

Images

Suzanne Robert, responsable des associés du Brésil

Images

S. Marie-Andrée Huveke, responsable des associés de Tahiti

Images

Noella Rodrigue, associée et co-animatrice de la rencontre

Images

Suzelle Roberge et Julien Audy

 


haut de page

 

Sous le signe de l'Esprit, source de vie

La rencontre annuelle à l'Ermitage de Johnville s'est déroulée le 27 mai 2012, en une merveilleuse journée douce et ensoleillée. Elle fut une source de régénération pour tous les participants. Sous le thème "L'Esprit Saint, Dieu des commencements", les associés ont approfondi leur foi en l'Esprit qui anime la vie de tout croyant et de toute croyante. Voici quelques photos souvenir.

 

Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images
Images Images

 


haut de page

Un rendez-vous à la Crèche

Le 19 décembre 2010, le groupe des Associés(es) ainsi que des invités se sont réunis pour fêter Noël.  En 1ère partie de cette rencontre, S Marthe Théroux nous a présenté une crèche vivante à l’aide de beaux costumes et accessoires ainsi que d’une cassette intitulée : "Mes amis, écoutez la nouvelle" ( la Nativité racontée et chantée) de Claude Bernard textes)  et Michel Wackenheim (musique) 1986.

Quelques associés(es) figuraient dans cette crèche vivante:

Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images

Voici la distribution des rôles:
- Marie: Marie-Andrée Busque
- Joseph: Laurier Busque
- Ange Gabriel: Anne-Marie Théroux
- Anges: Thérèse Larochelle et Alec St-Jean
- Rois Mages: Anita Gagnon, Aline Letendre et Bruno Larochelle
- Bergers: Suzanne Messier, Cécile Poirier et Gastien Fontaine

L’Enfant-Jésus reposait dans un berceau en forme de globe terrestre, beau symbole de Dieu au cœur du monde. L’ambiance était calme, pieuse et propice au recueillement. 

À la fin de la pièce, nous avons vécu un envoi en mission. Nous nous sommes mis en marche, tenant une chandelle, en chantant "Allez, je vous envoie" de Robert Lebel.

Un aspirant, Sabino Alas, a interprété, tout doucement, Sainte Nuit à la guitare, tout près de Marie et l’Enfant-Jésus. Plus tard, il a aussi interprété Panis Angelicus  en duo avec Isabelle Denis. 

S Suzelle Roberge, supérieure provinciale, nous a offert ses vœux et nous a informés des missions FCSCJ outre-mer.

Par la suite, les associés(es) qui le désiraient sont venus à la crèche  pour offrir des vœux personnels. 

En 2e partie de cette belle rencontre, S Denise Lessard nous a offert un délicieux punch des fêtes (recette de Tahiti). S. Eveline Fournier a animé des chants de Noël et un genre de quizz.  Puis, nous sommes passés à table pour partager de délicieux plats apportés par les associés. Les tables étaient magnifiquement décorées.

Après le repas, nous avons lavé la vaisselle, à chaque table, tout en fraternisant. 

Nous avons reçu des informations concernant nos prochaines réunions, les anniversaires, et des nouvelles des membres absents et malades. Nous continuons de prier pour eux comme dans une grande famille.

Quelle belle rencontre nous avons eue!  Un grand merci à ceux et celles qui ont contribué à faire de cette rencontre un moment de fraternité très intense et de ressourcement appréciable. 

Anne-Marie Théroux, associée aux FCSCJ


haut de page


Les associés à l'Ermitage

Quelle magnifique journée, bien remplie!

En ce beau dimanche 16 mai 2010, les associés de l’Estrie se sont rendus à l’Ermitage du Sacré-Cœur pour une journée de formation et de fraternité. 

Après un accueil sympathique, sœur Éveline Fournier nous a donné un entretien sur la dévotion et le culte au Sacré-Cœur : l’historique et les fondements bibliques de cette dévotion et, aussi, un aperçu de la pratique de cette dévotion chez les FCSCJ. Elle a aussi traité de l’application du culte au Sacré-Cœur de Jésus dans notre vie quotidienne.  En équipes, nous avons partagé nos réflexions (regarder, considérer et contempler) sur de belles gravures, reproductions des mystères de la vie du Christ.  Quels échanges enrichissants! Notre journée s’est terminée par une Eucharistie présidée par l’abbé Jean-Marc Allaire. 

Nous avons aussi eu le plaisir de rencontrer Sœur Suzanne Robert, accompagnée de deux jeunes FCSCJ du Brésil.  Il nous a aussi été agréable de revoir, au moment du repas fraternel, Sœur Colette Bergeron et Sœur Huguette Sénécal, qui ont toutes deux fait partie de l’équipe de formation des associés et  Sœur Raymonde Picard, membre du Conseil provincial.

Toute la journée, l’ambiance était à la fête, comme dans une belle famille. Au moment du dîner, dans la cafétéria bellement décorée, les chants et les rires fusaient.  Il était  agréable de rappeler les anniversaires et les dates significatives pour les associés.

 


Un grand merci aux membres du comité de formation des associés ainsi qu’aux personnes dévouées qui ont travaillé à l’organisation de cette journée!  Un merci spécial aux trois religieuses cordons-bleus, Claudette Martin, Rita St-Germain et Yvette Castonguay pour l’excellent repas!

Le prochain rendez-vous est fixé au 13 juin, jour de la fête du Sacré-Cœur, pour le renouvellement des promesses.

Anne-Marie Théroux, associée

haut de page