Parmi les humains

Intro-
duction
Projet
Laurier
Une fière moitié de l'humanité La traite
des
personnes
Monchénou Commu-
nauté de
Ibicuitinga
Panneaux
solaires
De
nouveaux venus

La Communauté F.C.S.C.J. d’Ibicuitinga

Soeur Geneviève Vignondé et Soeur Suzanne Robert dans leur maisonL’internationalité est bien représentée dans cette communauté formée d'une Brésilienne, d'une Canadienne et d'une Béninoise, mais la signifier au quotidien est toujours un gros défi que nous essayons de relever en surmontant nos faiblesses humaines pour manifester l’amour du Cœur de Jésus, en priorité, envers les plus démunis et entre nous. Avec six associés, nous formons la communauté élargie des FCSCJ d’Ibicuitinga. Une fois par semaine, nous tenons, entre nous, notre réunion communautaire et, une fois par mois, avec nos associés.

Associés d'Ibicuitinga
Associés d'Ibicuitinga
La vie quotidienne : Soeur Geneviève au poulailler
La vie quotidienne
Soeur Geneviève au poulailler

Nos occupations

Nous sommes organisées en communauté pour assumer les tâches domestiques à tour de rôle : liturgie, ménage, jardin, poulailler, cuisine… Même si la base de ces services est brésilienne, chacune y met sa touche culturelle. Les services suivants font partie intégrante de notre mission à laquelle participent les associés, chacun selon ses possibilités :

Formation permanente

Jozinalva a obtenu un financement pour un projet de formation continue sur deux ans, en faveur des agents pastoraux et des jeunes du secteur. Les thèmes, assez diversifiés, sont développés et présentés deux jours par mois, par des volontaires (religieux, prêtres, laïcs) selon leurs compétences. Cette expérience a déjà connu deux mois de réalisation et a réuni environ trente-cinq participants.

Soeur Jozinalva avec les jeunes
Soeur Jozinalva avec les jeunes
Soeur Jozinalva
Soeur Jozinalva
Les jeunes du secteur
Les jeunes du secteur

Projet de réinsertion des habitants de la Rampa

Ici à Ibicuitinga, une certaine population vit dans un quartier, en bordure de la route, appelé « la Rampa » (ce qui signifie : où on dépose les ordures). Il faut le voir pour le croire. Les gens vivent dans des maisons délabrées, sans hygiène, et dans une extrême pauvreté. C’est quasiment tous les jours que des enfants de ce quartier défilent pour demander l’aumône. Sœur Suzanne Robert y exerce la Pastorale des enfants avec une visite mensuelle des familles. Avec la collaboration de Jozinalva et l’appui de Caritas, une sensibilisation est entreprise avec les résidents pour les aider à sortir de cette misère avec leur propre participation. « Donner du poisson, c’est nourrir pour une journée, mais apprendre à pêcher, c’est nourrir pour la vie », dit un proverbe chinois. Voilà l’objectif que nos sœurs poursuivent dans cette œuvre de libération et de développement.

Pastorale de l’enfance et de la personne âgée

Ces activités consistent à visiter les familles, écouter leurs préoccupations, accompagner les mamans enceintes jusqu’à l’accouchement, suivre la croissance des enfants jusqu’à l’âge de 6 ans, par les pesées mensuelles, prodiguer les conseils nécessaires pour le bon développement de l’enfant, organiser, chaque mois, une célébration de la vie pour parents et enfants afin de favoriser la vie sociale. Le même principe est adopté pour les personnes âgées que nous accompagnons. Nous portons la Sainte Communion à ceux et celles qui ne peuvent plus se déplacer pour la messe. Suzanne et Geneviève y sont très impliquées.

Une habituée de la maison des soeurs
Une habituée de la maison
des soeurs
Une collation, s'il vous plaît!
Une collation, s'il vous plaît!

Visites missionnaires

Visite pour la foi dans un villageOn part tôt le matin, en véhicule loué, dans un village. Accueil par la communauté et petit déjeuner, suivi de visites dans les familles pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, écouter les préoccupations des gens, prier avec eux et les convoquer pour une rencontre communautaire dans l’après-midi. Rencontre au cours de laquelle on aide la communauté à s’organiser et à choisir des leaders pour différentes responsabilités. Chacun, chacune rentre le soir fatigué mais heureux d’avoir noué des contacts et marché sur les traces de Jésus. Su le plan diocésain, nous avons vécu, cette année, cette expérience missionnaire appelée : « Santos Missões Populares ». On passe la semaine dans un milieu, accueillies dans une famille et vivant dans les mêmes conditions, pour raviver la foi des chrétiens avec des activités spirituelles bien variées.

Services paroissiaux

Prions avec Soeur Suzanne RobertFidèles à l’esprit de nos Fondateurs, nous sommes toutes impliquées dans les services paroissiaux : liturgie pour Suzanne, catéchèse pour Jozinalva et Geneviève. Suzanne soutient et accompagne les équipes qui préparent la liturgie dominicale. Jozinalva prépare un groupe d’enfants à la confirmation et Geneviève, à l’eucharistie. Nous animons un cercle biblique le mardi soir dans notre quartier. Un groupe de femmes fidèles et quelques hommes y participent.

Engagement dans les organismes ASA et OEA

Nous vivons dans une région semi-aride qui connaît des problèmes de sécheresse. L’organisme Articulations des régions semi-arides (ASA) aide les familles dans les constructions de citernes pour l’acquisition et la gestion de l’eau potable et pour une production plus rentable. Jozinalva et Suzanne en font partie. L’Organisation pour enfants et adolescents (OEA) réfléchit aux problèmes des jeunes et organise des actions en leur faveur. Nous y sommes toutes engagées selon nos compétences et nos possibilités : avec les enfants et les adolescents de notre quartier, nous organisons, toutes les semaines, des groupes de réflexion, des cours de dessin, d’art, de théâtre, de danse. Les jeunes sont très intéressés par ces activités et y participent de tout leur cœur. Cela met de la vie dans notre maison, trois jours par semaine.

Conclusion

Voilà en quelques points nos occupations, sans parler des activités ponctuelles comme la Campagne de carême et les riches rencontres diocésaines qui élargissent nos horizons et nous ouvrent aux dimensions de l’Église universelle.

Jozinalva Silva Santos, fcscj
Suzanne Robert, fcscj
Geneviève Vignondé, fcscj

haut de page