Goto main content

Le choeur

LE MAÎTRE-AUTEL

         

 

 

 

« La manière de construire et d’ornementer peut varier à l’infini, mais l’idée liturgique d’une église reste la même : toujours le temple chrétien est fait pour l’autel : l’autel est son cœur mystique, sa raison d’être; l’autel doit concentrer sur lui tous les regards, toute l’admiration, tous les hommages des visiteurs de la Maison de Dieu… » Léon Marcotte, allocution lors de la bénédiction de la chapelle en 1930.

Le maître-autel a été consacré par Mgr Émile Vincent, ex-aumônier de la communauté et délégué de l'évêque, Mgr A.-O. Gagnon. Selon la coutume de l'Église, des reliques de saints sont scellées dans la table de l'autel; ici, ce sont les reliques des saintes martyres Amance et Eulalie. Le maître-autel de 1930 est en marbre et mesure 8 pieds de largeur.

 
     

 

 

LE TABERNACLE

 
       
   

« Les deux chérubins arrivent, dit M. Marcotte, leurs ailes ne sont pas encore repliées tout à fait; ils apportent aux hommes la nourriture spirituelle, Jésus, le Pain des anges… « Prenez, semblent-ils dire, c’est pour vous tous ».

Le tabernacle est en bronze doré, œuvre du sculpteur Carli de Montréal. Sur la suggestion de M. l’abbé Marcotte, il rappelle l’Arche d’alliance. À l'origine, il était posé sur un retable décoré de mosaïque bleue et or. Le nouvel arrangement date de 1980.

   

 

 

 

 

   

LE PIÉDESTAL DU TABERNACLE

         
   

M. Catellan et ses ouvriers installent le piédestal de marbre du tabernacle. Ces colonnes de marbre, commandées en Italie en juin 1980 sont arrivées avec retard car elles ont été deux fois volées! Les ouvriers utilisent avec art le marbre gris, - enlevé et remisé depuis l'aménagement ou le déplacement du maître-autel au centre du choeur, - pour y poser les colonnes et situer le tabernacle un peu au-dessus de l’autel. Une ogive de marbre rosé, appliquée au mur derrière le tabernacle, fait ressortir toute la richesse artistique de ce dernier. Elle a été tirée de l’autel primitif. 

 
   

 

 

 

 

   

LE VITRAIL ET LA STATUE DU SACRÉ-COEUR

         
   

Une statue du Sacré-Cœur, don de la Maison-Mère en 1911 exprime le nom et la dévotion particulière des Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus. 

Le vitrail qui éclaire la statue dominant le chœur a été dessiné par M. Zotique Pelland et exécuté par M. Jacques Déry, verrier qui a aussi restauré les vitraux du choeur. Ce vitrail a remplacé en 1980 la toile de fond de 1930, ornée de marguerites.

 
       

 

   

LA LAMPE DU SANCTUAIRE

         
   

 

 

 

 

 

Yahvé, j'aime la beauté de ta maison et le lieu du séjour de ta gloire   Ps 26,8 

 
       

 

 

   

L'AMBON

         
     

 

L'ambon en bois de chêne a été bâti par M. Emmanuel Boutin, ébéniste au service de la communauté et sculpté, partie par lui, partie par M. Zotique Pelland, artiste de Sherbrooke. La sculpture ajourée au centre est la réplique de celle de la porte du confessionnal.

   

 

 

 

 

   

LES CHANDELIERS

         
     

Grâce et bonheur me pressent tous les jours de ma vie.

Ma demeure est la maison de Yahvé en la longueur des jours.

Ps 5,8

 

 

       

 

 

   

L'OSTENSOIR

         
   

Sous le pied de l'ostensoir fait d'or, de laiton et
d'argent, on lit :

 Jubilé d'argent du Noviciat
1911-1936
Nos Soeurs d'Amérique

Il a été donné par la Maison Mère.

 
     

 

 

 

   

LE CHANDELIER PASCAL

         
   

Le premier chandelier est placé près du catafalque lors des funérailles.

Le second, datant des débuts de la chapelle, porte le cierge pascal.

 
   

 

 

 

 

   

HISTOIRE, chapitre 3

Au lendemain de Vatican II 

 

En 1972, le chœur de la chapelle de la Maison provinciale est transformé selon les adaptations recommandées pour la rénovation liturgique, par le Concile Vatican II :

Le baldaquin est supprimé, l’autel est déplacé et déposé au centre du chœur pour permettre plus facilement la célébration « face au public » le tabernacle de la « Sainte Réserve est placé sur un petit autel (de bois, temporaire) à droite de l’autel principal; l’ambon de fer forgé est placé à gauche de l’autel; le grand crucifix, autrefois suspendu, est fixé au mur de fond du chœur

map-marker-alt_1.png
mobile-alt.png
envelope.png

MAISON PROVINCIALE

575, rue Allen

Sherbrooke

Québec, Canada

J1G 1Z1

Téléphone : (819) 569-9617

Site web : fcscj.net

Courrriel : info@fcscj.net

 

4.png
Fichier_1.png
1.png
2.png

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove