Goto main content

Évènements

Les joies de Marie 

 

Les Associés de l’Estrie se retrouvent pour une journée de formation, le 27 mai 2018, jour de la Pentecôte. Un visuel marial a été préparé par sœur Claudette Martin et quelques associés. L’équipe de formation des associés, animée par sœur Éveline Fournier, a préparé l’animation.

On s’appliquera à découvrir les joies de Marie à travers les événements rapportés par les évangélistes Luc et Matthieu.

  • La naissance de Marie
  • Les fiançailles de Marie et de Joseph
  • L’Annonciation faite à Marie
  • La Visitation de Marie à Élisabeth
  • Le Magnificat : Marie chante sa joie
  • Marie attend l’Enfant de la Promesse
  • Marie donne naissance à Jésus
  • Marie présente Jésus au Temple
  • Marie dans la vie de tous les jours
  • Jésus retrouvé au temple par Joseph et Marie
  • Marie et les noces de Cana
  • Marie au pied de la croix
  • La présence de Marie à la Pentecôte
   

Tous ces thèmes sont illustrés et affichés sur un tableau, de façon à rendre concret, le plus possible, l’enseignement qui découle de cette présentation.

Le midi, on se retrouve pour un repas festif pendant lequel les anniversaires (25 ans, 20 ans) d’appartenance à l’association sont signalés.

La dernière joie de Marie (sa présence à la Pentecôte) est présentée à la chapelle, en présence des FCSCJ de la Maison Centrale qui ont été invitées à participer à la prière qui clôt cette journée de ressourcement de nos Associés. À 15 h, les associés entrent en procession à la chapelle sur la mélodie du Veni Creator de Robert Lebel, jouée à l’orgue par Maryse Simard. Des chants à la Vierge (Tu es toute belle, O Vierge de l’écoute, Magnificat ,,,) accompagnent les textes présentés par soeur Éveline Fournier. On se quitte en chantant : « Allez, je vous envoie porter la Bonne Nouvelle. »

Ce fut un dimanche riche en partage et en fraternité.

S. Marthe Théroux, fcscj

 

194e anniversaire de fondation

Nous avons célébré, le 17 décembre 2017, le 194e anniversaire de la fondation de notre congrégation. Ce sont nos associés qui ont pris en charge et réalisé avec brio tous les aspects de la fête. Le mot de bienvenue a été dit par Noëlla Rodrigue.

fondation_noella_2017-12-17-001-020.jpg

 

Nous étions réunis à la chapelle lorsque fut dévoilée une peinture représentant notre fondatrice, Rose Giet, présentée à l’autel par sa mère. Elle y est reçue par notre fondateur et curé de la paroisse, Jean-Maurice Catroux.

fondation_rosegiet_2017-12-17-001-023.jpg

 

 

Déjà cette scène nous émeut, car nous savons tous les détails de cette histoire qui nous a donné naissance dans la générosité, la foi et l’amour des gens.

fondation_assemblee_2017-12-17-001-027__1_.jpg

 

 

 

Nous chantons donc ensemble :  «Livrons nos cœurs à la reconnaissance En méditant les bienfaits du Seigneur. Sa charité nous a donné naisssance  Et nous vivons à l’ombre de son cœur.» La chorale est dirigée par Lucie Boisvert.

fondation_chorale_2017-12-17-001-031.jpg

 

 

 

Nous sommes les héritières et les héritiers d’un trésor, contenu dans un immense coffre, assez fort pour traverser les océans. Il est porté par Gastin Fontaine et Jean Élément. Nous verrons tour à tour les éléments qu’il contient.

fondation_coffre_2925.jpg

Claude Boucher en sort d’abord un livre. S. Denise Lessard et Lauréanne Hogan se mettent à y lire l’histoire des débuts. Tout débute dans le cœur d’un jeune pasteur. Confiant dans la Providence, il arrive à la paroisse de La Salle de Vihiers avec un ardent désir de se dévouer tout entier à la gloire de Dieu et au bien de son peuple. Il manifeste une attention spéciale aux plus pauvres et aux enfants. Il prend le temps de regarder les besoins, les misères et les nécessités de ses paroissiens. Il constate très vite que la tâche est trop grande pour lui seul, il doit se procurer de l’aide. Après réflexions et prières à l’Esprit, l’Abbé Jean-Maurice Catroux croit que le meilleur parti à prendre est de demander deux ou trois sœurs à des communautés environnantes. Cette démarche est sans succès. Devant ces refus, il se dit : « Ceux qui ont fondé des communautés étaient comme moi, ils n’avaient pas trouvé de sujets ou de ressources !» Alors il lui vient l’idée d’établir lui-même dans sa paroisse une petite communauté locale pour y tenir une classe et visiter les malades. Le 18 décembre 1823, en présence de sa mère âgée de 80 ans, humblement, Rose Giet s’engage par les vœux de pauvreté, chasteté, obéissance. Elle prend le nom de S. Marie et devient la première Fille de la Charité du Sacré Cœur de Jésus. Cet événement est notre acte de naissance et la famille des FCSCJ dure depuis 194 ans. D’un seul cœur, nous chantons notre reconnaissance.

fondation_lectrices_2017-12-17-001-032.jpg

 

 

Regardant à nouveau dans le coffre, Claude y trouve un chemin. Ce chemin, c’est la personne du Christ, c’est l’Itinéraire spirituel de Maurice Catroux, qui est le fruit de son charisme dont il a investi sa congrégation et résumé dans cet adage fort : « Tenir nos yeux intérieurs continuellement attentifs à considérer les trésors immenses du cœur de Jésus Correspondre à l’amour infini de ce divin Cœur Imiter ce divin modèle de toutes les vertus Puiser à ce divin cœur comme à une source intarissable. »

fondation_accessoires_2017-12-17-001-060.jpg

 

Avec les années, la Bonne Œuvre est devenue une Congrégation. Laissant défiler notre histoire, Lauréanne énumère les dates de fondation dans les divers pays. Pendant que s’avance une porteuse de drapeau, l’organiste, Maryse Simard joue quelques mesures de l’hymne national du pays nommé. 1823    France (S. Colette Lussier) 1905    Etats –Unis (France-Lynn Ouellet) 1907  Canada (Anne-Marie Théroux) 1935  Basutoland, maintenant appelé Lesotho (Diane Bolduc) 1941 Natal devenu la République Sud-Africaine (S. Lucette Galarneau)  1960 Bénin (Noëlla Rodrigue)  1962 Togo (S. Solange Bamermanoua) 1963 Brésil(S. Suzanne Robert)  1964 Les soeurs des Récollets de Doué-la-Fontaine fusionnent avec les FCSCJ (Yves-Marie Soucy)  1971 Les sœurs de Sacré-Cœur de Valence d’Albigeois se joignent à nous avec la mission de Madagascar fondée en 1959 (S .Virginie Soanasy)  1972 Tahiti (S Micheline Busque)  1989 Les Associés à la congrégation : une nouvelle expérience dans la Congrégation, nouvelle réalité officialisée lors du chapitre général de 2001. (Isabelle Denis)  2017 Burkina Faso; nouvelle communauté composée de sœurs venant du Bénin, du Togo et de Madagascar (S. Cécile Allard)

fondation_solange_2938.jpg
fondation_tousevenements_cb_145625132.jpg

 

 

 

Un délicieux repas, une animation vibrante et des conversations intarissables composent la deuxième partie de la fête.

fondation_repas_2017-12-17-001-063.jpg

 

 

Comme il se doit en un pareil jour, nous chantons les chants traditionnels propres à notre congrégation ainsi que des noëls.

fondation_organiste_2017-12-17-001-077.jpg

 

 

 

 

Le "clou" du repas, c'est le gâteau splendidement décoré, présenté par la responsable de la cuisine, Solange Beauregard.

fondation_gateau_2956.jpg

 

 

 

 

La décoration des tables est formée d'une croix sur laquelle repose une rose, sous-titrée par notre devise: Tout pour la gloire de Dieu

fondation_croixrose_2017-12-17-001-066.jpg

 

 

 

 

 

À la fin de la rencontre, Adéline Fournier sort de sa besace et distribue des cartes de souhaits et des friandises.

diviseur15.png

Un 25e anniversaire plus que réussi

C’est au berceau de la Congrégation des FCSCJ en Amérique, au 605 de la rue Bowen Sud, à Sherbrooke, que les FCSCJ et leurs associés se sont rassemblés, les 26, 27 et 28 mai 2017, pour fêter le 25e anniversaire de leur association. Des équipes motivées, sous la direction de sœur Éveline Fournier, ont préparé cette fin de semaine de façon telle que la Maison Centrale avait partout des airs de fête : la décoration à la chapelle, au réfectoire, dans la salle 625 (réalisée par sœur Claudette Martin) réjouissait le regard et donnait le goût de chanter : « Que tes œuvres sont belles, Seigneur…! »

 


Des décorations
magnifiques

Modelage avec de la plasticine, suscitant une réflexion
 

Joie autour de la table

À la célébration eucharistique
procession des offrandes

 

En effet, c’est en 1992 que les premières associées aux FCSCJ ont fait leurs premiers engagements. À cette époque, l’équipe de formation était composée des personnes suivantes : sœur Colette Bergeron (celle qui a été l’instigatrice de ce projet de fondation), sœur Carmen Jetté, sœur Marcelle Vigneux et sœur Louise Brazeau. Des associés des premières heures, il en reste trois : Georgette Côté, Isabelle Denis-Lasnier et l’abbé Jean-Marc Allaire. Ces dernier(e)s, malgré leur âge avancé et leur santé déclinante, ont pu participer à ces fêtes exceptionnelles (voir photos).

 


Parmi les offrandes, l'érable du Québec

Une nouvelle associée fait son engagement

Les associés renouvellent leur engagement

Le personnel de la cuisine et leur belle table

 

Des fêtes inoubliables, sous le thème de « Vers la Plénitude de la Charité : façonnés par l’Évangile ». Pour l’occasion, des associés étaient venus de l’Abitibi (22), du Brésil (2), de Tahiti (4) et de l’Estrie (25) au Québec. Coïncidence heureuse : la France était représentée en la personne de la supérieure générale de la congrégation, sœur Élaine Voyer. Dès le samedi matin (27 mai), des ateliers ont rassemblé des FCSCJ (39) et les associés présents (25). Dans le premier atelier, chaque participant(e) a pu faire l’expérience d’un modelage de plasticine. Expérience qui en a étonné plus d’un(e), mais qui a rallié les participants : Façonner un objet et expliquer ce que cet acte nous a fait vivre, voilà qui nous préparait bien au 2e atelier dans lequel nous devions réfléchir sur le personnage de Zachée, sur le regard de Jésus qui façonne Zachée. Les remontées de ces ateliers ont été surprenantes. L’assemblée était unanime : « Quels beaux partages vécus dans les onze équipes, composées de FCSCJ, d’Associés du Québec, du Brésil, de Tahiti! »

 


Les associés de Sherbrooke, Québec, Canada

Les associés de l'Abitibi, Québec, Canada

Les associés du Brésil

Les associés de Tahiti

 

Les repas fraternels, au réfectoire de la Maison Centrale, ont réuni 140 convives. L’équipe de la cuisine n’a rien ménagé pour donner aux trois repas (dîner et souper du 27, brunch du dimanche (28) au matin) l’allure de repas gastronomiques (les photos le montrent bien).

Que de talents se sont exprimés dans le déroulement de ces fêtes! Merci à l’équipe de la cuisine sous la direction de madame Solange Beauregard! Que dire de la célébration eucharistique? Un rassemblement significatif dans tous les rites utilisés : participation des associés de différents pays lors des processions d’entrée et des offrandes (voir photographies). Des associés ont pu renouveler leurs engagements et l’équipe de l’Estrie s’est enrichie d’une nouvelle recrue, Madame Desneiges Proulx de Magog.

 


Plusieurs cadeaux ont été échangés

Un décor inspirant

Une partie de bingo

Tous les repas sont soignés

 

La joie était palpable lors de la soirée de clôture, le samedi soir, à la salle 625. Les diverses équipes se sont présentées à tour de rôle, chacune utilisant des symboles qui la décrivaient bien. Quelques parties de bingo et des chanceux ont pu repartir avec un cadeau-souvenir ou un prix de présence au goût du pays : l’érable sucré!

Dès 9 h, le dimanche 28 mai, au matin, les participants se sont retrouvés au réfectoire pour le brunch d’adieu… Quelques mots de remerciements (accompagnés de danses et de chants pour les Tahitiens), et les associés de la lointaine Abitibi sont repartis le cœur plein de bons souvenirs, mais une larme au coin des yeux. Nous avons vécu de si belles choses, et les cœurs sont maintenant unis dans un même objectif : Continuer à vivre, chacun dans son coin de pays, la devise des FCSCJ : Tout pour la gloire de Dieu!

 

Marthe Théroux, FCSCJ, pour l’équipe  de formation des associés


 

Les portes : ouvertes ou fermées?

Le 17 avril 2016, un groupe d'associés s'est rendu à la cathédrale Saint-Michel pour vivre la cérémonie de la Porte sainte, geste majeur de l'année de la Miséricorde.

On nous a fait revoir nos attitudes face aux portes et en devenir plus conscients. En présence du Christ miséricordieux, nous avons été invités à l'ouverture, mais aussi à la sagesse d'un sain comportement. Un beau visuel nous aidait dans notre démarche.

Il y a les portes grandes ouvertes : chacun, chacune y est accueilli avec une grande joie.

 

 

 

 

Il y a les portes entrouvertes : les visiteurs n'arrivent sans doute pas le bon jour ou à la bonne heure.

 

 

Il y a les portes fermées : De l'intérieur, on fait une sélection. Les visiteurs du samedi matin avec leurs petits pamphlets, on n'a pas toujours le goût de les laisser entrer...

 

 

 

 

Il y a les portes barrées : on regarde par le judas, puis on ne débarre pas toujours.

 

 

 

 

Puis nous avons visité la Porte sainte où le Seigneur, par ses prêtres, nous attendait dans sa grande miséricorde. Une indulgence plénière était attachée à cette démarche de foi, d'humilité et de confiance.

 

Cécile Coutu, associée

 

 

Les associé-e-s fêtent la Saint-Valentin

 

 

Le 16 février 2014

On fête la Saint-Valentin! 

p1160743_1.jpg
p1160745.jpg
Valentin8.jpg
Valentin1.jpg
Valentin2.jpg
Valentin3.jpg
Valentin4.jpg
Valentin11.jpg
Valentin10.jpg

L'Évangile aujourd'hui

Comme chaque année au printemps, la réunion des associés s'est tenue dans un décor champêtre. Le thème portait sur l'Évangélisation et La nouvelle Évangélisation. Il était animé par S Denise Blanchard et S Madeleine Boisvert. Ce fut une journée de ressourcement très enrichissante et agrémentée d'une entente cordiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maurice Catroux est décédé il y a 150 ans

Lors de la réunion du 28 avril 2013, quelques associés, dirigés par S. Eveline Fournier, ont présenté une pièce de théâtre dans le cadre du 150e anniversaire du décès de notre fondateur, Jean-Maurice Catroux. Après la présentation de la pièce, les FCSCJ présentes et les Associés ont partagé un délicieux gâteau d'anniversaire...

Lucie Boisvert, aspirante associée

Quelques semaines plus tard, à l'occasion de la fête du Sacré-Coeur, devant toute la communauté canadienne réunie, cette pièce de théâtre a été reprise. Pour voir les principales scènes, cliquez ici.

 

 

Réjouissons-nous

c'est Noël !

Le 16 décembre 2012, les associés ont fêté Noël.

Une aspirante associée nous a parlé des étoiles. Depuis la création de l'humanité, les êtres humains aiment contempler le firmament. Bien que les étoiles soient très belles à contempler, elles ne nous indiquent pas la direction comme le fait l'étoile polaire qui guident les marins et les voyageurs terrestres. Il y a bien longtemps, une étoile a guidé les mages vers Jésus. En effet la puissance de Dieu se manifeste à Bethléem, où nous rencontrons l'apparente impuissance de son amour. C'est là que nous rencontrons l'étoile de Dieu. Cette étoile, on ne doit pas la lâcher, ni la quitter du regard, celui du coeur... Nous pourrons, nous aussi, devenir des étoiles pour les autres, des reflets de cette lumière que le Christ a fait resplendir sur nous. Nous portons la lumière du Christ, c'est lui que nous devons montrer par nos paroles et nos actions. Même si nous sommes de petites lumières, rappelons-nous que, si petite que soit la lumière, elle repousse une énorme quantité de ténèbres. Soyons des étoiles pour conduire nos frères et soeurs à Jésus.

Après cet entretien, chaque participant(e) a inscrit à l'endos d'une étoile, ce qu'il ( elle) comptait faire en cette année de la foi afin d'être une étoile pour les autres. Par la suite, nous avons installé ces étoiles autour de l'étoile de Bethléem afin de former une croix, signe de l'amour du Christ pour nous.

Un délicieux repas a suivi cette activité. Chaque table représentait la joie, la paix, le service ou l'amour. Afin de célébrer la joie d'être ensemble, soeur Evelyne nous a fait participer à quelques jeux. Rires et chants furent de la partie.

Lucie Boisvert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrons dans l'Année de la Foi

Notre rencontre des associés(es), dimanche le 21 octobre 2012, se voulait une réflexion sur l’année de la foi. Nous étions accompagnés par les Filles de la Charité, et c’est toujours un plaisir pour nous d’être ensemble. Nous souhaitons avoir d’autres activités avec elles.

Notre personne ressource pour cet après-midi était l’abbé Yves Perreault. L’entretien a débuté par le chant thème « Ouvrons les portes ». Très bonne idée qui nous a permis de réfléchir sur le sens de cette année spéciale. Les paroles de ce chant nous disent d’avoir confiance, de ne pas avoir peur : quand on ouvre ses portes, c’est pour accueillir, fêter et être dans l’espérance du meilleur à venir.

 

Nous devons réfléchir sur cette question : POURQUOI JE CROIS? Voici ce que nous avons partagé. Nous croyons en de belles valeurs reçues de nos parents, notre foi est un héritage enfin. La foi c’est vital, c’est une source. Elle donne un sens à notre vie et nous fait vivre. Une foi semée, ça se cultive. Yves a conclu que le mystère pascal est au cœur de la foi chrétienne, toute notre vie est pascale. VIE-MORT-RÉSURECTION-VIE NOUVELLE. Dans la foi, nous acceptons le mystère de la vie et le mystère de notre vie. La foi est un travail d’apprentissage tout au long de notre vie.

Au cours de cette rencontre, on a aussi souligné la canonisation de Kateri Tekakwita, qui a eu lieu ce matin même. Sa vie nous a été racontée bellement par Coralie Boisvert et Yves nous dit: « Kateri, cette personne de foi, est un exemple pour nous. »

Noëlla Rodrigue, associée 

 

Sous le signe de l'Esprit, source de vie

La rencontre annuelle à l'Ermitage de Johnville s'est déroulée le 27 mai 2012, en une merveilleuse journée douce et ensoleillée. Elle fut une source de régénération pour tous les participants. Sous le thème "L'Esprit Saint, Dieu des commencements", les associés ont approfondi leur foi en l'Esprit qui anime la vie de tout croyant et de toute croyante. Voici quelques photos souvenir.

 

 

       

 

Images

 

Images Images Images Images

 

Images

Images Images Images Images

 

Images

 

Images Images Images Images

 

 

 

     

 

Un rendez-vous à la Crèche

 

Le 19 décembre 2010, le groupe des Associés(es) ainsi que des invités se sont réunis pour fêter Noël.  En 1ère partie de cette rencontre, S Marthe Théroux nous a présenté une crèche vivante à l’aide de beaux costumes et accessoires ainsi que d’une cassette intitulée : "Mes amis, écoutez la nouvelle" ( la Nativité racontée et chantée) de Claude Bernard textes)  et Michel Wackenheim (musique) 1986.

Quelques associés(es) figuraient dans cette crèche vivante:

Images Images Images Images Images
Images Images Images Images Images

 

Voici la distribution des rôles:
- Marie: Marie-Andrée Busque
- Joseph: Laurier Busque
- Ange Gabriel: Anne-Marie Théroux
- Anges: Thérèse Larochelle et Alec St-Jean
- Rois Mages: Anita Gagnon, Aline Letendre et Bruno Larochelle
- Bergers: Suzanne Messier, Cécile Poirier et Gastien Fontaine

L’Enfant-Jésus reposait dans un berceau en forme de globe terrestre, beau symbole de Dieu au cœur du monde. L’ambiance était calme, pieuse et propice au recueillement. 

À la fin de la pièce, nous avons vécu un envoi en mission. Nous nous sommes mis en marche, tenant une chandelle, en chantant "Allez, je vous envoie" de Robert Lebel.

Un aspirant, Sabino Alas, a interprété, tout doucement, Sainte Nuit à la guitare, tout près de Marie et l’Enfant-Jésus. Plus tard, il a aussi interprété Panis Angelicus  en duo avec Isabelle Denis. 

S Suzelle Roberge, supérieure provinciale, nous a offert ses vœux et nous a informés des missions FCSCJ outre-mer.

Par la suite, les associés(es) qui le désiraient sont venus à la crèche  pour offrir des vœux personnels. 

En 2e partie de cette belle rencontre, S Denise Lessard nous a offert un délicieux punch des fêtes (recette de Tahiti). S. Eveline Fournier a animé des chants de Noël et un genre de quizz.  Puis, nous sommes passés à table pour partager de délicieux plats apportés par les associés. Les tables étaient magnifiquement décorées.

Après le repas, nous avons lavé la vaisselle, à chaque table, tout en fraternisant. 

Nous avons reçu des informations concernant nos prochaines réunions, les anniversaires, et des nouvelles des membres absents et malades. Nous continuons de prier pour eux comme dans une grande famille.

Quelle belle rencontre nous avons eue!  Un grand merci à ceux et celles qui ont contribué à faire de cette rencontre un moment de fraternité très intense et de ressourcement appréciable. 

Anne-Marie Théroux, associée aux FCSCJ

Les associés à l'Ermitage

 

Quelle magnifique journée, bien remplie!

En ce beau dimanche 16 mai 2010, les associés de l’Estrie se sont rendus à l’Ermitage du Sacré-Cœur pour une journée de formation et de fraternité. 

Après un accueil sympathique, sœur Éveline Fournier nous a donné un entretien sur la dévotion et le culte au Sacré-Cœur : l’historique et les fondements bibliques de cette dévotion et, aussi, un aperçu de la pratique de cette dévotion chez les FCSCJ. Elle a aussi traité de l’application du culte au Sacré-Cœur de Jésus dans notre vie quotidienne.  En équipes, nous avons partagé nos réflexions (regarder, considérer et contempler) sur de belles gravures, reproductions des mystères de la vie du Christ.  Quels échanges enrichissants! Notre journée s’est terminée par une Eucharistie présidée par l’abbé Jean-Marc Allaire. 

Nous avons aussi eu le plaisir de rencontrer Sœur Suzanne Robert, accompagnée de deux jeunes FCSCJ du Brésil.  Il nous a aussi été agréable de revoir, au moment du repas fraternel, Sœur Colette Bergeron et Sœur Huguette Sénécal, qui ont toutes deux fait partie de l’équipe de formation des associés et  Sœur Raymonde Picard, membre du Conseil provincial.

Toute la journée, l’ambiance était à la fête, comme dans une belle famille. Au moment du dîner, dans la cafétéria bellement décorée, les chants et les rires fusaient.  Il était  agréable de rappeler les anniversaires et les dates significatives pour les associés.

 


Un grand merci aux membres du comité de formation des associés ainsi qu’aux personnes dévouées qui ont travaillé à l’organisation de cette journée!  Un merci spécial aux trois religieuses cordons-bleus, Claudette Martin, Rita St-Germain et Yvette Castonguay pour l’excellent repas!

Le prochain rendez-vous est fixé au 13 juin, jour de la fête du Sacré-Cœur, pour le renouvellement des promesses.

Anne-Marie Théroux, associée

Un voyage aux sources pour les membres associés

 

Un rêve qui se réalise! Du 24 avril au 5 mai 2006, 21 membres associés aux FCSCJ de l'Estrie et de l'Abitibi vivront un moment spécial d'appartenance à la Congrégation.  Ils participeront à la rencontre prévue pour le groupe des Associés  de France, les 29 et 30 avril, à la Maison-Mère, à La Salle de Vihiers.

Le thème de leur voyage: "Mettre nos pas dans les pas des Fondateurs".

Pendant leur séjour à La Salle, ils logeront au lycée (cours Notre-Dame) près de la Maison-Mère.

Du 2 au 5 mai, ils visiteront la Ville Lumière, Paris...


 

Associé(e)s du Québec à Paris
À Paris

Associé(e)s du Québec à la mairie de La Salle-de-Vihiers
À la mairie de La-Salle-de-Vihiers
 
map-marker-alt_1.png
mobile-alt.png
envelope.png

MAISON PROVINCIALE

575, rue Allen

Sherbrooke

Québec, Canada

J1G 1Z1

Téléphone : (819) 569-9617

Site web : fcscj.net

Corrriel : communications@fcscj.net

 

4.png
Fichier_1.png
1.png
2.png

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove