Parmi les humains

Intro-
duction
Projet
Laurier
Une fière moitié de l'humanité La traite
des
personnes
Monchénou Commu-
nauté de
Ibicuitinga
Panneaux
solaires
De
nouveaux venus
Ni 10, ni même 100...
Barraute en Abitibi
Pour que l'Évangile se propage Vive la fraternité Présente en Uruguay Quand la liberté est en jeu Un pilier de la revue "L'autre parole"

Panneaux solaires

Louise GrimardSœur Louise Grimard est une femme de vision. Depuis qu’elle œuvre à Madagascar où fleurit une belle grappe de Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, elle met en place divers services, soutenue en cela par ses qualités naturelles d’initiative, d’entregent et par sa formation d’enseignante et d’infirmière.

Ma communauté

La petite communauté de FCSCJ d’Ekar Antanifotsy, Madagascar, à laquelle j’appartiens, est formée de sept personnes, à part moi, la Canadienne, les autres étant Malgaches.

L’enseignement : les écoles

Dès l’ouverture de cette mission, nous avons monté la maison, nous avons vu à bien organiser les deux écoles, déjà en fonction avant notre arrivée. Nous avons vu aussi à la bonne marche de l’institution qui comprend le cours primaire et secondaire. Ce ne fut pas une mince tâche que d’assumer la direction et la gestion de ces deux écoles.

Il est bon de rappeler que le primaire et le secondaire, là-bas, ressemblent à ce que nous avons ici, au Québec. En sortant du secondaire, les finissants peuvent entrer au Lycée. Puis, pour que tout cela fonctionne (ce qui est différent d’ici), il faut établir des règes afin que les professeurs soient présents à l’’école toute la journée, les obliger à faire des préparations de cours, les suivre de près pour assurer la bonne marche de l’école…

La cantine scolaire

Prévoir et organiser une cantine scolaire ne va pas de soi. Le midi, jusqu’à 220 élèves viennent y prendre leur repas.

La santé: le dispensaire

Organiser et garder actif un dispensaire pour desservir la population fut une réalisation bien accueillie et utile pour tous les gens du territoire environnant. Les jours de marché, particulièrement, 70 à 80 personnes s’y présentent. Inutile d’ajouter que ce fut un travail exigeant, mais aussi comblant, car, par ce moyen on aide vraiment la population. L’objectif qui nous tient à cœur c’est, bien sûr, la santé physique et la santé psychologique des gens.

Vie spirituelle

Quant à la santé spirituelle, nous apportons plus par ce que nous sommes que par ce que nous pouvons dire. Ce qu’on vise spécialement, comme éducatrices et soignantes, c’est d’apprendre aux gens à se respecter dans leurs comportements les uns envers les autres. Dans la petite communauté que nous formons, nous nous rappelons qu’il est très important d’arriver à une formation de plus en plus unifiée, et cela par la prière et l’exercice quotidien de la charité.

Projets d’avenir

PanneauxIl est important de continuer ce qui est bien amorcé et d’assurer une formation continue dans et par le milieu, de porter une attention particulière aux élèves qui nous quittent après le secondaire, d’accueillir les personnes qui viennent nous prêter leur aide pendant quelques mois.

Le gros projet qui ne demande qu’à s’actualiser, grâce à l’aide de bienfaiteurs d’ici et de démarches déjà entreprises, est l’électrification des bâtiments. Nous n’avons pas encore l’électricité dans la région. Nous sommes encore aux lampes à pétrole. La mise en place de panneaux solaires ne sera pas une mince tâche. La réalisation de ce projet demande des énergies, du temps et de l’argent, mais rien ne se bâtit sans courage en longueur. Ensuite, d’autres projets verront le jour…

Louise Grimard, fcscj

Note de la web maîtresse: Soeur Louise Grimard est rentrée définitivement au Canada en août 2008 mais la réussite et le bon fonctionnement quotidien des panneaux solaires, elle tentera de les répéter dans un autre village malgache où les soeurs viennent d'ouvrir un nouveau point de mission.

haut de page